nights nights nights  
NEWSLETTER :
TEES
TMB
 

Category: Musique

“40 Years Without Jimi Hendrix” sur Abduzeedo

Disponibles ICI, une superbe sélection d’artworks représentant le plus célèbre, chevelu et adulé exterminateur de guitares.

Vous y trouverez notamment cette illustration de notre ami Bruno Leyval que nous ne manquons jamais de saluer par ici…

Pinguins Records : Epilogue

pinguins

” Internet nous a tué. Alors qu’Internet deviens incontournable dans nos vies il peut faire aussi des dégâts. Détruire toute une économie. La baisse des ventes de vinyles a commencé en 2004 avec l’apparition des mp3, des 1er logiciels « Serato» et des 1er dj’s qui refusaient le vinyle. Il fallait pas se voiler la face , la numérisation de la musique electro était un évènement important et semblait logiquement se développer en alternative du vinyle.

Jusqu’en 2007-2008 le format Mp3 devenait trés présent, de plus en plus de dj’s se tournaient vers ce format , le mettaient en avant grâce à leurs prestations , la presse et les médias. Une espèce de mode , d’attitude qui consistait à faire croire que le mp3 serait le futur et surtout le format incontournable. Le doute était là car nous étions persuadés de la qualité sonore du vinyle alors que toute une génération basculait aisément dans le mp3 dont de nombreux utilisateurs reconnaissaient une qualité moyenne voir médiocre.

Avec amélioration des logiciels et platines cds et le développement des sites illégaux de téléchargement gratuits de fichiers mp3 (blogs/site russe etc…) nous réalisions que nous allions vers une mort certaine. Les dj’s ont préféré la gratuité à la qualité c’est un fait.

Je ne compte plus les dj’s autour de moi , qui osent demander de l’argent pour leur prestation , alors qu’ils n’ont pas acheté un seul track sur leur disque dur. Les mêmes qui ont relancé l’industrie du vinyle dans les années 90 se sont chargés de le tuer dans les années 2000.

Aujourd’hui les fans du vinyle ne sont pas nombreux mais encore actifs. Avec une âme de collectionneur. Leur façon d’acheter a changé aussi. Ils sont plus à la recherche de certaines références bien précises qui vont l’inciter à acheter leur disque sur le net, sur des sites spécialisés. Du coup les shops sous forme « physique » comme Pinguins ne correspondent plus à la demande. Et pour payer toutes les charges d’un shop il faut des ventes en gros volume. Ce qui n’était plus le cas en 2009-2010. La crise économique n’a pas aidé non plus.

Trop de paramètres contre nous. Une certaine frustration aussi car se sentant complètement impuissant face à cette situation qui nous échappe.
Je pense également que le shop a été victime de la baisse culturel du milieu electro de montpellier. Trop peux d’organisateurs de soirées , de 7 clubs en 2000 à 2 clubs en 2010 (Dune et Villa rouge) , de 5 disquaires electros à 1, les bars , le desinteret pour cette culture a été croissant.
La raison ? Peut etre une récuperation du mouvement underground dans les clubs, l’orientation plutot vénale des nouveaux organisateurs (pas tous heureusement), rechignant sur le son et lumiere, n’y voyant qu’un moyen de gagner toujours plus mais en oubliant l’essentiel : rendre les gens heureux. La musique minimale dans les clubs qui a pris trop d’importance (trop intellectuel pas assez festif) la musique hardtek/tribe qui n’a pas su innover apres la vague « hardfloor », la drum assez répétitive et à bout de souffle.

Chacun doit avoir son avis.

Je ne veux pas rester sur une note « négative » et je voudrais remercier tous mes amis , mes fidèles clients , les autres organisations qui nous ont soutenus pendant ces longues années.
Des soirées comme Borealis sont à jamais gravées dans ma mémoire et ceci grâce à vous tous.
La joie et la fierté d’avoir connu cela n’est pas quantifiable et mesurable.

Je ne quitte pas complètement le milieu pour autant, nous avons en projet avec des amis de lancer une webradio electro sur montpellier.
Affaire à suivre…..

Continuez à soutenir le vinyle. Continuez à soutenir la qualité. Bonne continuation à vous mes amis.

Quand aux autres : bon download…….. ”

Willy (Gérant)

2080 feat. Les Gourmets - Fatality (teaser)

Ou la dernière rencontre en date entre nos potes Les Gourmets et Jac & Johan ; une bonne tambouille de décibels, de low-tech et de flows baveux… Minute cocotte, sens-tu la pression monter ?

Pinguins Records - Ce n’est qu’un au revoir

pr

L’une des premières obsessions pour tout jeune étudiant investissant une cage à lapin avec ses Mk2, dans une grande ville, c’est de trouver au plus vite le meilleur dealeur local. En 2000, j’étais dans cette config. Et toutes les personnes en mesure de me renseigner m’ont envoyé me faire plaisir chez les Pinguins.

Disquaire incontournable, éternels activistes, amoureux de musiques électroniques, de musique tout court… La première fois que j’ai mis un pied dans le shop et fait face aux deux gérants, j’ai ressenti une sorte de pression ; pas aussi forte que celle d’un archéologue pénétrant dans un temple perdu… mais presque. Profil bas, pas assez de background pour entamer une discussion avec des mecs qui organisaient des Boréalis (1993 pour la première édition) alors que je me dépêtrais des années collège.

pinguins-records

Puis les années passent. Ces deux mecs qui me rendaient fébrile bossent avec Lolita et MLK, pousseurs de galettes et amis d’amis devenant nos amis. Un beau jour, ces deux mecs deviennent Willy et Steph et je leur raconte la première impression que j’ai eu en foulant le sol de Pinguins Records. On rigole. Peu de temps après, on organise des concerts au Rockstore voisin, on bosse ensemble, on rit toujours, on boit des bières sur le comptoir de la boutique et on parle de tout, notamment de cette industrie moribonde, celle du disque. Préoccupant.

Un client entre, il demande s’il peut trouver des vinyles de contrôle Serato dans le shop. Soupir.

Peut-être auraient-ils du se mettre à vendre du matériel Serato, ainsi que des compils de l’été, pourquoi pas l’intégrale de Bob Sinclar et des tees F*** me I’m famous… Au lieu de croire et de pousser ce vieil animal blessé qu’est le 33 tours, au lieu de distribuer des sons de labels indés, au lieu de s’entêter à organiser des concerts un minimum pointus et abordables. Mais ils ne l’ont pas fait. La garde meurt mais ne se rend pas.

pinguins

Début Septembre 2010, nous allons tous dire adieu à une époque, une philosophie et une histoire dont les pages ne s’écrivent plus vraiment avec une plume mais sur un clavier. Le pourquoi de leur disparition ? Certainement un dernier mix, entre évolutions du numérique et  emmerdes récurrentes (la réalité de l’entreprise en France). Quand la grille se fermera pour la dernière fois sur la vitrine du shop, j’aurai un pincement au coeur, des envies de cisailler cette réalité avec une pince monseigneur, et un peu peur. Même les Pinguins n’auront pas résisté à l’ère glaciaire de la musique dématérialisée ; il y a de quoi avoir froid dans le dos.

Sur ce constat, nous ne pouvons que leur souhaiter une belle route, la fin d’une histoire est toujours le début d’une autre et nous savons que malgré ce dernier cri, ils sont loin d’avoir poussé leur dernier skeud.

Obey X A-Trak

obey_a_trak

Il y a des collab qui font rêver. Et quand Shepard Fairey travaille avec A-Trak (quintuple champion du monde DMC) pour la sortie de sa dernière mixtape “Dirty South Dance Vol.2″, on ne peut qu’admirer le travail. Un deluxe pack incluant un Poster, un Tee shirt et le CD…

Et, comme d’habitude, les mecs ont tout compris et savent satisfaire tous les appétits : vous pouvez télécharger la mixtape gratuitement ici http://atrak.bandcamp.com/album/dirty-south-dance-2 ou vous précipiter chez Colette à la fin du mois de Juin, pour acheter le pack collector. Guettez la date exacte de la release sur le site de Colette : www.colette.fr

M.Chat @ Sète x KLIVE

m_chat_sete-2-sur-5Le collectif KUBIK (architecture, design, photographie - www.kubik.pro), présente le KLIVE 2010.
Cet événement promeut art et architecture à travers une programmation musicale, des expos et happening.

A cette occasion le street artiste Monsieur CHAT vient d’envahir les vitrines des commerçants de la ville de Sète de son chat tout sourire.
Nous l’avons suivi dans son parcours, à vous de retrouver sa trace, en attendant une expo de l’artiste le 04 juin au théâtre de la mer à Sète.
m_chat_sete-4-sur-5

Read more »

Haterz > Akhenaton se fait clasher par Coline Serreau

On ne sait pas trop pourquoi, mais Coline Serreau a attaqué Akhenaton à l’émission “Des mots de minuit”.

La vidéo dure à peu près 43 heures, donc on vous fait un résumé en 2 images pour vous expliquer ce qu’il fallait retenir.

akhenaton_vs_coline_serreau

Haterz > Jurisprudence : Tout part et vient d’ici

sinik_ballon-dor
proces_rap

Clip > Foals “Spanish Sahara”

Juste parce qu’on est fans de ces petits gars d’Oxford, qui gèrent mieux les montées musicales que Jean Pierre Coffe ne gère la montée de sa mayo, c’est pour dire… Et parce qu’en attendant de faire des bonds de 3 mètres dans la fosse sur “Two Step Twice”, on a découvert avec bonheur ce clip : un morceau inédit qui tranche radicalement avec la teneur hautement punchy de leur premier album “Antidotes”. Et comme beaucoup, on adore être surpris.

Vidéo > OK Go - “This Too Shall Pass”

A se demander si cela serait plus couteux et chiant à réaliser en images de synthèses ou, comme dans ce clip dément, au sein d’un hangar de deux étages avec une captation calculée au poil de cul près. A découvrir d’urgence si ce n’est déjà fait !